ENSEMBLE ! OUVRONS POUR LA CREATION A l'INSERTION A L'EMPLOI

Après une longue et interminable crise qui a durée à peu près cinq ans laquelle a secoué la vie de la population Malagasy et a ruinée l’économie nationale, les dirigeants du pays auront la lourde tâche de redresser cette situation. Plusieurs secteurs y ont été lourdement touchés parmi lesquels le domaine du travail.

Nombreux emplois ont été perdus et/ou supprimés suite aux fermetures des entreprises franches et des entreprises privées, l’Etat n’arrivait pas à créer de nouveaux emplois en cette période. Le problème de chômage qui restait longtemps irrésolu est amplifié par cette perte d’emploi massive due à la crise socio-politico-économique. S’ajoute à cela l’insécurité régnante aussi dans les grandes villes que dans les campagnes les plus reculées.

La meilleure solution pour pallier à ces problèmes de chômage et d’insécurité est de donner du travail aux jeunes et à la population toute entière pour qu’il puisse s’acheter et satisfaire leurs besoins vitaux quotidiens, aussi puissent-ils contribuer à faire entrer de l’argent à la caisse de l’Etat par le biais de leurs impôts.


Travail ici, c’est un terme trop générique mais pour être plus explicite on y peut en tirerdeux (02) concepts différents mais qui a une signification quasi-similaire :

  1. l’emploi, c’est l’action qui consiste à placer les jeunes et les personnes qui ne sont pas encore entrés dans le marché du travail, c’est l’action en amont,
  2. le travail, c’est le fait de se préoccuper des personnes qui ont déjà du travail et qui sont dans le marché du travail (condition du travail, relation professionnelle, hygiène et sécurité, etc.), c’est l’action en aval ;


Même si la création d’emploi et l’insertion à l’emploi pour les personnes aptes à travailler incombent en premier lieu à l’Etat,tout le monde en est responsable. Aussi, pour faciliter la tâche, faut-il tenir compte de plusieurs

facteurs qui entrent en jeu et faut-il satisfaire et répondre aux attentes du recruteur, parmi lesquelles :

 

- l’âge, le niveau d’études et la qualité des postulants : Dans la plupart des cas se sont les jeunes sans diplômes et qui n’ont pas de qualifications qui sont les premiers à entrer sur le marché de l’emploi tandis que ceux qui ont de bonnes qualifications et qui possèdent de diplômesy arrivent très tardivement à cause de la longueur de leurs études supérieurs et universitaires.

- le système et le programme d’enseignement à Madagascar : qui sont dès lors inadéquats et inadaptés au marché de l’emploi local et ce qui nécessite de formations préalables aux demandeurs et aux chercheurs d’emplois ;

- les divers outils qui servent à postuler un emploi : les demandeurs d’emploi ont du mal à rédiger une demande d’emploi, un curriculum vitae, et une lettre de motivation etc.


Bref, nous pensons que les demandeurs d’emploi à Madagascar possèdent le minimum d’éléments et des critères indispensables pour l’accès à l’emploi mais il appartient à un organisme ou un service public ou privé de les valoriser et de les bien renforcer pour les mettre en œuvre, c’est la raison pour laquelle le Cabinet Management et Ressources Humaines (MRH) est mis en place afin d’aider et de faciliter les tâches des demandeurs et des chercheurs d’emploi de Madagascar.

Donc nous invitons ceux ou celles qui ont de qualifications et de diplômes mais qui n’arrivent pas à trouver un emploi jusqu’à présent, à venir ou à contacter le cabinet Management et Ressources Humaines afin de préparer ensemble leur avenir.

A la prochaine parution nous allons parler de l’âge minimum légal pour l’accès au travail.

Mr Andrianaivosoa Seta Rakotosolo

 


CABINET MRH



OFFRES D'EMPLOIES

Nos offres, déposer, recherche

FORMATIONS

Nos formations, déposer, recherche

 


CANDIDATS / RECRUTEURS



ESPACE CANDIDATS
Dépôts CV, conseils, fiche métier

ESPACE RECRUTEURS
Nos CV, acheter CV, Déposer offres


NOUS CONTACTER



Lot IVV 44 bis Rue Dr RASETA
Andraharo - Tana 101
contact@emploi-mrh.com
034 20 520 09 / 033 15 5202 09
032 12 520 09


MRH SUR GOOGLE MAP